dsc_1396-color-petite2S’il est une auto idéale pour démarrer en collection, c’est bien la MGB. Pour vous, BonsBaisersDeParis en a même essayé une, et une « GT » qui plus est!

Apparue en 1962, et vite secondée par un coupé très élégant baptisé GT, la MGB est rapidement devenue un best seller. Sa ligne, sa robustesse, sa facilité de conduite et d’entretien lui ont permis de tenir 18 ans au catalogue après 512 000 exemplaires écoulés.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, et pour quelques tours de roues, ce coupé « inca yellow » de 1978 est mien! Inutile de s’appesantir sur les pare-chocs en plastique apparus en 1975: certains les trouvent hideux, d’autres comme moi leur trouvant un côté « rough 70’s » pas désagréable. Plus concrètement, cette auto a visiblement le volant du mauvais côté! Notre exemplaire provenant tout droit d’Angleterre.dsc_1407-mouarf2

A bord, c’est une sensation de confinement et de sportivité suggérée qui domine: fenêtres étroites, tableau de bord noir. Le volant à trous-trous collé au buste, et le pédalier loin au fond donnent une position de conduite très typée sixties, et ce n’est pas pour me déplaire.

Le moulin en route aura de quoi dégouter un Alfiste des anglaises: certes souple et pas trop à la peine pour donner des prétentions presque sportives à l’auto, il n’aime cependant pas du tout monter dans les tours et sonne comme une… vieille Mini! Elles étaient, il est vrai, montées sur la même chaine de production, aux côtés des Land Rover, ceci expliquant bien des choses!

dsc_144721

Une fois l’appréhension de la conduite à droite passée, il faut bien admettre que cette auto se conduit toute seule, au propre comme au figuré. La direction est en effet d’une douceur extrême (on la jurerait assistée) tout en étant très précise. Inutile de se cramponner au volant donc, ou d’essayer de corriger les menus écarts de trajectoire, l’auto se drive toute seule. Ajoutez à cela la présence d’une Overdrive, et la conduite se fait vraiment en toute décontraction.

mgb1

Pour les ignares, du fond une overdrive est une invention typiquement British, donc par définition originale et indispensable. Faisant effet sur les troisième et quatrième rapport, elle permet d’abaisser le régime moteur de façon significative en appuyant tout simplement sur un bouton! Envie de silence? Appuyez sur ce bouton. Besoin de frein moteur? Ré appuyez sur le même bouton. Dans la pratique, c’est donc assez génial, notamment sur les nationales jonchées de ronds points où on alterne entre « troisième » et « troisième overdrive » pour relancer l’auto, la souplesse de ce moteur plein de bonne volonté faisant le reste.

Fiable et robuste comme une locomotive à vapeur, peu chère et facile en entretient, dotée d’une ligne très réussie, cette auto à tout pour elle! La côte s’en ressent d’ailleurs fortement puisque des cabriolets s’échangent à plus de 15 000€. Cette voiture est donc un excellent compris, idéal pour débuter en ancienne. Mais sachez le bien, comme tout les compromis, ne cherchez pas de piquant ou de passion là dedans, cette solidité ne s’obtenant qu’en utilisant une mécanique plutôt rustique…



Subscribe to comments Comment | Trackback |
Post Tags: , , ,

Browse Timeline


Add a Comment


XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


© Copyright 2007 Bons Baisers de Paris . Thanks for visiting!